22 octobre 2020

On n’entendait plus beaucoup parler du professeur Choron à cette époque

Par adama

Peu de temps avant la mort de Georges Bernier, alias «  professeur Choron  », fondateur des journaux  Hara Kiri   et Charlie Hebdo   (avec Cavanna), Pierre Carles, le dessinateur-réalisateur Éric Martin et le caméraman Eric Maizy filment Choron.
Tout démarre en 2003 lorsque Martin, qui vient de dessiner l’affiche de «  Volem rien foutre al païs  », propose à Pierre Carles de réaliser un documentaire sur « le prof ». Martin avait collaboré avec Choron à la fabrication de son dernier livre  Tout s’éclaire  . Il lui avait également confié une rubrique dans le journal satirique Zoo   dont il était le rédacteur en chef.

On n’entendait plus beaucoup parler du professeur Choron à cette époque. regarder le film ainsi que d’autre en streaming vf,  Il avait été gommé de la photo de famille de Charlie Hebdo  par Philippe Val, le nouveau directeur du journal. Il faisait aussi face à de graves ennuis de santé. Face à l’imminence de la mort de Choron, Carles, Martin et Maizy ont démarré le tournage du film, en autoproduction, au printemps 2003. Il s’est achevé en mai  2004, à Paris.

2.jpg

Huit mois plus tard, Choron rendait l’âme. Muriel Merlin (3B productions) a repris alors la production du long-métrage. Le journaliste Xavier Naizet a été chargé de réaliser des interviews des anciens de Hara Kiri-Charlie Hebdo : Cabu, Cavanna, Nabe, Vuillemin, Wolinsky, sans oublier Philippe Val. Choron, dernière  a été montré pour la première fois en public le 22  septembre 2006 au festival «  Groland  » de Quend-plage.